Adultes aveugles : Piloter avec les Mirauds Volants.


Adultes aveugles : Piloter avec les Mirauds Volants.

L’association Les Mirauds Volants propose aux adultes aveugles ou mal voyants d’accéder au pilotage des avions, planeurs et autres aéronefs. Jean-Claude Laporte, non voyant, a donné rendez-vous à Mickaël 22 ans, aveugle de naissance, à l’aérodrome de Laloubère dans les Hautes-Pyrénées pour découvrir le SOUNDFLYER qui est un dispositif sonore et vocal de conduite de vol.

Adultes aveugles : Piloter avec les Mirauds Volants.

Extrait de leur site Internet : http://mirauds.volants.free.fr/
Fondée en février 1999, l’A.E.P.H.V. « Les Mirauds Volants » propose aux adultes aveugles ou amblyopes d’accéder au pilotage des avions, planeurs et autres aéronefs.”Tout le monde savait que c’était impossible. Il est venu un imbécile qui ne le savait pas et qui l’a fait.“, Marcel PagnolEh oui, nous sommes des originaux ! puisque nous avons osé croire qu’un des “fleurons de la vision parfaite” n’était pas réservé aux seuls bien voyants. Pourtant, le saviez-vous ? Dès le début des années 1960, un aveugle, certes “accompagné”, décollait pour la première fois à notre connaissance aux commandes d’un avion d’aéro-club… Par la suite d’autres ont continué, seuls ou par le biais d’associations comme la nôtre.Bien sûr nous ne serons jamais seuls aux commandes. En l’état actuel des choses et des connaissances techniques, nous resterons des “pilotes accompagnés”, et nous écrirons encore longtemps sur nos carnets de vol les deux lettres E.P. “élève pilote”.

Une canne blanche et un livre de carte en braille sur le nez d’un avion Est-ce pour cela que nous ne devons pas voler ? Est-ce parce que, pour le pilote bien voyant, l’intérêt du vol réside en grande partie dans ce qu’il perçoit avec ses yeux, que nous ne devrions éprouver aucun intérêt à prendre les commandes, même accompagnés ?
Bien sûr, au tout début – il en est ainsi pour chaque débutant, voyant ou miraud – il nous faudra un peu de pratique avant d’être familiarisé avec notre machine, ses commandes, les paramètres de vol… Il nous faudra quelques heures (une bonne dizaine environ) pour saisir, puis pour utiliser correctement les informations visuelles que nous communique oralement notre instructeur de vol ou le pilote assistant qui a pris place à nos côtés, ainsi que les informations sonores et vocales du SOUNDFLYER.